Le jeune fille et la fleur : le célèbre cliché de Marc Riboud

Publié le : 20 octobre 20214 mins de lecture

 « La fille à la fleur » (1967) figure parmi les clichés les plus connus de Marc Riboud. Le monde entier connaît cette photo. En 1967, lors d’une manifestation à Washington contre l’intervention américaine au Vietnam, une jeune lycéenne s’approche de soldats équipés de fusils à baïonnette. Son arme à elle est une fleur. Découvrez cette œuvre emblématique de Marc Riboud.

La jeune fille et la fleur : de quoi s’agit-il ?

Marc Riboud, un photographe professionnel français, a pris une photo qui a fait le tour du monde et qui est restée gravée dans les mémoires. Il a pris cette photo, en noir et blanc, durant la guerre de Vietnam qui a duré de 1964 à 1975. En effet, il s’agit de la dernière photo qu’il a prise, mais c’était de loin la meilleure. Connue sous son nom : « La jeune fille à la fleur », la photo est devenue une image-icône mondiale reflétant un message de revendication de la paix. Cette photographie représente en même temps une dimension politique et poétique. Au premier plan de la photo, vous trouverez nettement le visage d’une jeune femme, une fleur et une baïonnette. Par ailleurs, des soldats anonymes sont floutés en arrière-plan.

La fille à la fleur: une œuvre célèbre de Marc Riboud

L’œuvre de Marc Riboud présente à sa droite une jeune femme seule, de profil, Jan Rose Kasmir, tenant une fleur à la main dans une attitude d’offrande. Cette dernière se trouve face à des soldats casqués en une rangée qui pointent leurs fusils à baïonnettes. Ainsi, la photographie exprime une violence et une agressivité injustifiée contre la piété, le calme, la paix et l’amour visible sur la jeune fille. Marc Riboud a pris en tout six images à différents cadrages, mais a choisi celle-ci avec son cadrage rapproché qui intensifie la confrontation. Sur cette photo non retouchée en noir et blanc, la règle de composition des tiers est respectée. Elle est devenue intemporelle et symbolise l’ensemble des manifestants qui prônent le mouvement « Peace and Love ».

L’histoire derrière l’œuvre de la jeune fille à la fleur

Des milliers de soldats, estimés à 100 000, se sont rassemblés devant le Pentagone le 21 octobre 1967. Ils manifestaient contre l’engagement américain dans la guerre de Vietnam. Cette guerre, ayant duré depuis plus de dix ans, est désapprouvée par l’opinion publique. Elle a causé de centaines de milliers de victimes, dont les Vietnamiens ainsi que des soldats américains. Cette époque est connue comme la « Génération hippie », l’époque du mouvement « Peace and Love ». Ainsi, une jeune lycéenne de 17 ans, la fille sur la photo de Marc Riboud, sort de la foule des manifestants et s’approche de la garde nationale. À quelques centimètres des soldats, la fille brandit une fleur. Cette scène reflète la paix contre la guerre, la vie contre la mort et la solitude face à la multitude.

Plan du site